Conseil à mon ami, futur créateur…

Connais-toi toi-même et choisis ton champ d’activité à partir de tes compétences et de tes goûts.
Les statistiques ne sont jamais que des chiffres. Elles ne sont qu’une représentation commode mais incomplète d’une réalité complexe. Appuie-toi sur les conseils d’hommes de terrain connaissant bien les pratiques d’un métier. Ils te mettront face à la réalité.
Méfie-toi de la mer dans laquelle tu vas nager. Si les poissons y sont trop gros, ils ne seront pas accueillants et tu n’y survivras pas.
L’harmonie sera ta sauvegarde. Si ton entreprise n’est pas profondément enracinée dans son environnement, ne se confond pas avec lui, alors ses chances de succès seront nulles.
Lorsque tu chercheras à étudier ton marché, ne te prends pas pour un prophète. Tu ne sais pas plus que moi deviner l’avenir.
Essaie plutôt de prendre conscience des risques que tu cours.
Lorsque tu connaîtras ces risques, tu seras capable d’apporter des réponses pour les limiter.
Je te conseille de procéder comme suit :
  •  pose-toi les bonnes questions. Que veux-tu savoir ?
  •  informe-toi auprès de personnes qui sont des acteurs du marché auquel tu t’intéresses
  •  Interroge-toi sur la valeur des informations que tu détiens. Souvent, une information n’a de valeur que sous certaines conditions. Si les conditions changent, l’information n’a plus de sens.
  •  apprend que l’incertitude sera ton lot quotidien. N’essaie pas de la forcer ; cela le conduirait à l’erreur. Cherche à connaître les conséquences de ces incertitudes.
  •  mesure le degré d’incertitude dans lequel tu te trouves. S’il est élevé, comme bien souvent, construis ton entreprise en évitant les rigidités. Limite autant que tu peux les investissements et les coûts.
 
Ne t’effraie pas de la masse de problèmes qui s’agitent dans ta tête ! Ecris-les pour les clarifier !
Classe ces problèmes les uns par rapport aux autres : bien souvent un ordre chronologique existe entre eux. Dès lors que tu auras trouvé cet ordre, tu pourras planifier simplement.
A quoi sert de produire si tu ne peux pas vendre ! Débute avec de faibles moyens de production et agrandis les lorsque tu as de quoi les occuper !
Prends garde au temps : il travaille contre toi ! Ne le subis pas mais essaie de l’utiliser ! S’il faut plus longtemps que tu ne voudrais pour faire quelque chose, ne t’obstine pas, ne t’acharne pas et gère en tenant compte du temps.
Souviens-toi qu’il sera toujours plus facile de prévoir tes dépenses que tes recettes ; alors prévois tes dépenses au plus bas. C’est la clef de ton succès !
 
Ne crois pas que tu peux résoudre toutes les difficultés de financement par l’emprunt. Il est plutôt réservé à financer constructions et matériel et coûte cher. Il est impératif que tu apportes des ressources personnelles ou celles d’associés pour ne pas mettre en péril ton entreprise dès sa création.
 
Le domaine du financement est complexe et, si tu n’en es pas un spécialiste, je te conseille de te faire aider. Comme d’ailleurs pour tout ton projet, contacte des spécialistes, une structure comme la couveuse d’entreprise, capables de t’aider.
lespartenaires4.jpg
© 2016 cepem.sn. tous droits réservés || by Prestiges Services